Ton arrivée

photo_grossesse_timbi

Photo de la talentueuse Rose oiagic

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours rêvé de devenir maman. Petite déjà, j’adorais jouer à la maman et habiller mes poupées avec mes vêtements de bébé. Depuis, les années ont passé et c’est lors d’un repas en amoureux dans un restaurant grec que nous nous sommes dit que le moment était sans doute venu de compléter notre vie avec un petit bout de chou. Je pensais qu’il faudrait du temps avant que ce projet se concrétise et j’ai donc eu un peu du mal à réaliser ce qu’il se passait quand, un mois et demi plus tard, deux petites barres apparaissaient sur mon test de grossesse. Je suis alors partie acheter un body blanc à customiser pour annoncer cette jolie nouvelle à mon amoureux et j’ai passé le trajet à répéter tout haut « je vais être maman, je suis enceinte » ! Et c’est comme ça que ton histoire a commencé…

Au début, à l’exception de la fatigue et des nausées, ta présence restait discrète. Même en te découvrant lors des échographies et en entendant les battements de ton coeur, tout ça restait plutôt abstrait pour moi. Fin janvier, nous avons appris que tu étais un garçon et je pense que c’est ce jour là que j’ai réalisé que j’étais enceinte de toi, mon tout petit amour. Les semaines ont passé et tu gigotais de plus en plus dans mon bidou. Tu réagissais à la voix et aux caresses de ton papa et tu avais régulièrement le hoquet. Petit à petit, nous nous apprivoisions et j’adorais te sentir au creux de moi. Puis le mois de juin est arrivé, ce mois-là nous allions enfin te rencontrer. Ma grossesse est passée à toute vitesse à l’exception du neuvième mois qui m’a paru interminable, j’étais bien trop impatiente de te câliner !

La date du terme est passée et chaque matin je me disais « Allez c’est peut-être aujourd’hui » ! Mais le gros tri et rangement de mon bureau, la course dans les escaliers, le récurage de la voiture, les plats épicés et autres trucs et astuces sensés te faire pointer le bout du nez n’ont pas fonctionné. Et le 20 juin, à 6h30, nous arrivions à l’hôpital pour provoquer ton arrivée. La journée fut longue et très douloureuse et pourtant, je me rappelle presque uniquement des huit dernières minutes de ce jour particulier. Ces premiers instants où, posé sur moi, tu nous a longuement regardé ton papa et moi. Ce moment parfait, suspendu dans le temps, où j’ai ressenti tout l’amour que j’avais pour toi et la fierté incroyable d’être ta maman restera, je l’espère, toujours gravé dans ma mémoire. Je ne saurais pas mettre des mots dessus alors j’essaye juste de me le remémorer assez régulièrement pour ne jamais l’oublier.

A partir de ce moment là nous étions trois…

4 comments

  1. Mallou14 says:

    Ce petit bout de chou <3 Très joli article, continue d'en faire des comme ça, sur le fait d'être maman et tout, c'est ton blog donc n'hésite pas à parler des choses que tu aimes ! (Je suis super fan de la vidéo du petit dans son bain ^^)

Laisser un commentaire