Désencombrement #1 Comment commencer

source

Désencombrer sa maison (ou son appart), c’est faire un énorme tri de tout ce qu’on possède. Il ne s’agit pas de trouver un moyen de ranger ses biens mais de ne garder que ce qui nous est absolument utile et/ou qui nous rend heureux. Je ne suis pas encore arrivée à mon but final mais je ne perds pas mes envies et objectifs de vue et, petit à petit, notre maison se vide, se trie et se range donc naturellement. Je suis loin d’être un exemple, j’ai aussi eu des périodes de démotivation et j’ai encore beaucoup de travail mais j’adore lire des articles sur ce sujet. Cela me motive, me donne envie d’aller encore plus loin dans la démarche, me fait réfléchir. Alors, je me suis dit que moi aussi, à mon petit niveau, je pourrais peut-être motiver certaines personnes ! Commençons par le commencement : voici 5 conseils pour démarrer son désencombrement.

1. Lister les raisons qui nous poussent à désencombrer

Avant toute chose, il est important de déterminer quelles sont nos motivations pour désencombrer. Celles-ci peuvent être multiples ou au contraire très limitées mais l’important est d’en trouver au moins une qui nous donnera un élan de motivation au moment où nous en aurons besoin.

Posséder moins, trouver facilement ses affaires, être apaisé, avoir un espace plus aéré, se sentir mieux chez soi, limiter la surconsommation, donner une nouvelle vie à nos possessions inutilisées, respirer, gagner du temps pour le ménage, retourner à l’essentiel, arrêter d’accumuler inutilement, être plus zen, libérer une pièce pour un nouveau projet, faire des économies, trouver facilement ses affaires, être heureux de rentrer dans une maison en ordre, …

Bref, des arguments pour désencombrer, il y en a des tas ! Mais vous devez trouver le ou les vôtres et les écrire quelque part. Sur votre smartphone, dans un carnet, sur un post-it, … Peu importe, tant que vous pourrez retomber facilement et régulièrement dessus.

2. Se laisser du temps / Ne pas se mettre la pression

Vous devez vous en douter, vous n’allez pas désencombrer votre appart ou votre maison en une après-midi, ni même en un week-end ! Si ce n’est pas déjà le cas, vous allez vite vous rendre compte que vous possédez beaucoup de choses et que, même si vous êtes très motivés, il est parfois difficile de se débarrasser de certains objets qu’on n’utilise pourtant pas ou très peu.

La façon la plus efficace de désencombrer réellement sa maison est de choisir une catégorie et de sortir des armoires TOUS les objets de cette catégorie puis de les « analyser » un par un pour voir ceux qui seront effectivement conservés. Une fois tout ce bazar dehors il faut évidemment avoir le temps de faire le tri et le rangement qui doit suivre. Inutile donc de vider toutes ses armoires et étagères en un coup : découragement garanti !

Cependant, pour ne pas reporter à l’infini son tri, il peut être utile de se donner une deadline globale (6 mois ou 1 an, par exemple) voire de planifier précisément son désencombrement. Dans ce cas, vous pouvez vous donner des objectifs mensuels voire hebdomadaires, tels que : trier ses vêtements avant le 28 février, trier sa salle de bain avant le 15 mars, etc. Bref, on y va progressivement mais sérieusement et régulièrement !

3. Privilégier le tri par catégorie

Le meilleur moyen de se rendre compte de toutes les choses (inutiles) que nous possédons est d’analyser une catégorie complète en une fois : vêtements, cuisine, livres,… Par exemple, vous pouvez bloquer une journée pour vous occuper de tout ce qui concerne la salle de bain. Cela inclut donc, vos crèmes qui traînent au bord du lit ou encore les serviettes de bain que vous rangez dans l’armoire du hall. L’idée est d’avoir une vue globale sur tout ce qu’on possède dans cette catégorie pour pouvoir prétendre à un réel tri en connaissance de cause. Vous vous rendrez peut-être compte que vous avez des objets redondants mais que vous privilégiez pourtant toujours un de ceux-ci. Inutile donc de garder le autres : on donne, vend ou jette.

4. Etre honnête avec soi-même

On oublie les « au cas où » ou les « quand j’aurai perdu 3 kg ». Soyez réaliste, si vous n’avez pas utilisé cet objet ou porté ce vêtement au cours des 6 derniers mois, c’est que vous pouvez vous en débarrasser (à quelques exceptions près, tels que les vêtements de ski par exemple). Si vous souhaitez réellement désencombrer, vous devez être prêt à faire un tri drastique. Vous vous sentirez alors dans le contrôle (c’est vous qui décidez de ce qui reste ou part) et ressentirez vite la satisfaction de voir cet espace se vider.

5. Ne pas commencer par le plus compliqué

Les objets sentimentaux et remplis de souvenirs sont les plus durs à trier. On joue sur la corde sensible et il est, selon moi, trop compliqué et utopique de commencer par cette catégorie. Gardez vos boites à souvenirs pour la fin du processus. Commencez par quelque chose de plus simple (car moins attachant), comme la cuisine ou la salle de bain. Vous verrez aussi qu’au fur et à mesure de votre désencombrement vous allez avoir de plus en plus facile à déterminer ce que vous souhaitez réellement conserver. Vous serez donc prêts à entamer des choses plus sentimentales. Mais cela signifie également qu’il faudra probablement refaire un tour (voire plusieurs si vous êtes intrinsèquement très conservateur) pour, petit à petit, ne garder que l’essentiel.

Ca y est, vous êtes prêt à vous diriger vers une simplicité volontaire ? C’est parti !

Des bisous,

Typhanie

 

One comment

Laisser un commentaire