Mes débuts à l’aquarelle

A Noël, ma soeur m’a offert le cours d’aquarelle en ligne des Tribulations de Marie. Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir cette technique, l’occasion était parfaite pour s’y mettre ! D’ailleurs, j’avais déjà une palette que je n’avais pratiquement pas utilisée. Il y a deux mois j’ai donc été chercher un carnet de feuilles pour aquarelle et un pinceau pour pouvoir démarrer. Apprendre quelque chose de nouveau est tellement gratifiant et stimulant (souvenez-vous, comment stimuler sa créativité) ! J’aimerais partager avec vous mes débuts et mes astuces pour apprendre l’aquarelle.

Ce qui me plait dans l’aquarelle

Pour commencer, je trouve que c’est un moyen facile d’exprimer sa créativité. En effet, le matériel nécessaire pour démarrer est peu onéreux. Ma palette a du coûter 15-20 euros et mon premier pinceau 7-8 euros. Ensuite, en une vingtaine de minutes, il est déjà possible de faire quelque chose de sympa. Ces dernières semaines, j’ai donc fait beaucoup plus régulièrement de l’aquarelle que de la couture qui me demande plus de temps (je ne commence généralement pas si je n’ai pas au moins 1h devant moi).

Au delà de ces deux aspects purement pratiques, j’aime le côté aléatoire de l’aquarelle. On ne sait jamais prévoir comment va se répandre la couleur sur le papier ou ce que va donner exactement ce mélange de couleur. On peut donc avoir de bonnes surprises (et des mauvaises aussi, hihi) et chaque réalisation est unique ! J’aime aussi le fait qu’on peut rapidement obtenir un chouette résultat car il n’y pas besoin d’être particulièrement doué en dessin. Bref, si c’est quelque chose qui vous tente : lancez-vous…

Le matériel

  • Palette de base Winsor and Newton, le godet blanc (inutile) a été remplacé par du magenta quinacridone (en qualité extra fine, c’est-à-dire la qualité supérieure)
  • Pinceau Ultimo Escoda, taille 10 (imitation petit-gris)
  • Pinceau Raphaël, taille 0 (petit-gris)
  • Pinceau Rekab 346, taille 00 (martre)
  • Bocal en verre pour l’eau
  • Essuie de vaisselle
  • Feuilles d’aquarelle (j’ai opté pour la marque Moulin du coq, veiller à ce que l’épaisseur soit de 300g pour éviter qu’il gondole)
  • Palette de mélange (facultatif)

Mes débuts

J’ai suivi une à une les leçons du cours « Maitriser les bases de l’aquarelle » de Marie qui permettent d’acquérir les bases : doser l’eau, le mélange de couleurs, la transparence, etc. Il y a aussi moyen de (re)découvrir ces bases via des livres, des vidéos youtube ou encore des blogs. L’avantage du cours est que tout se trouve au même endroit et il y a des exercices concrets pour intégrer chaque concept. Cela m’a clairement donné l’impulsion nécessaire pour commencer et cela m’a vraiment aidé à comprendre les bases et à me donner plus confiance en moi.

Ici, l’exercice sur la transparence

Entre les leçons, je recopiais des vidéos ou des photos d’aquarelle. Je trouve que c’est un bon moyen de commencer et d’apprendre ! Je n’ai pas encore trouvé mon style, ma patte. Mais en recopiant ou en s’inspirant très fortement, je commence à trouver ce qui me plait (au niveau des formes, des couleurs, etc) et ce qui ne plait pas. Cela permet d’obtenir de chouettes résultats même en débutant. Je me suis créé une liste « aquarelle » sur youtube, vous pouvez la consulter pour trouver des vidéos pour débuter. Le coquelicot, le paysage et la couronne ont été réalisés en suivant cette vidéo, celle-ci et celle-ci. Le lapin a lui été fait en recopiant une image trouvée sur Pinterest.

J’ai aussi recherché des idées pour des feuilles, des fleurs, des mélanges de couleurs. A force de pratique, on trouve la technique pour réaliser telle ou telle chose à notre goût. Lorsque je fais une nouvelle réalisation, il m’arrive souvent de feuilleter l’ensemble de mon carnet pour y piocher les idées qui me plaisent.

Les ratés

Même si j’ai encore beaucoup de choses à apprendre et à améliorer, certaines réalisations me plaisent beaucoup (la couronne et le lapin, par exemple). Mais bien sûr, à côté de ces quelques réussites, il y a autant de ratés ! Histoire de vous décomplexer d’emblée, je partage aussi mes essais parfois douteux.

Le bouquet était plutôt sympa, jusqu’à ce que je tente d’ajouter un noeud…

En bas à gauche, c’est un exercice du cours. C’est censé être un ciel de couché de soleil rosé. La tache est un nuage. Voilà voilà.

Trois essais différents. Trois ratés différents.

Lancez-vous

J’espère vous avoir donné envie d’essayer l’aquarelle ou de vous y remettre ! Les gens pensent qu’il faut savoir dessiner pour réussir à faire de l’aquarelle. Honnêtement, ce n’est pas le cas : c’est vraiment à la portée de tous. C’est un bon moyen de déconnecter et de prendre du temps pour soi. Même si ce n’est que 20 minutes sur la journée, c’est important ! N’hésitez pas à partager les blogs ou chaines youtube d’aquarelle qui vous inspirent.

 

Des bisous,

Typhanie

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer