Désencombrement #3 Le principe du MinsGame (respecté à moitié)


Vous le savez déjà, le minimalisme est un mode de vie qui me parle beaucoup et auquel j’aspire. J’ai pris conscience que notre mode de vie basé sur la surconsomation (même raisonnée par rapport à d’autres) ne me convenait plus du tout. J’ai complètement revu ma manière de consommer en n’achetant que rarement et en privilégiant le seconde main. Mais je souhaite aller plus loin dans ma démarche en désencombrant notre maison. C’est un processus que j’ai entamé il y a quelques temps déjà (18 mois je dirais) mais je suis encore loin de voir le bout. L’an dernier, je vous donnais quelques conseils pour commencer le désencombrement. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler du MinsGame, l’abréviation de Minimalist Game. Ce défi permet, en 1 mois, de se débarrasser de 465 objets. Je l’ai tenté le mois dernier et je ne l’ai pas tout à fait respecté… Mais j’ai éliminé bien plus d’objets que prévu car il m’a donné l’impulsion nécessaire pour un nouveau gros tri ! Du coup, je me suis dit que ça serait chouette de partager cette expérience avec vous et, qui sait, peut-être vous inspirer pour démarrer votre propre MinsGame.

Les règles du jeu.

Les règles sont très simples : se débarrasser d’un objet le 1er jour, 2 le second et ainsi de suite jusqu’au 30e et dernier jour du défi. L’idée est de démarrer en douceur. Cela permet de ne pas se sentir complètement dépassée par la situation (trouver 1, 2 ou 3 objets à éliminer de sa maison c’est vraiment simple). Mais aussi d’être de plus en plus détaché des objets et avoir donc de plus en plus facile à éliminer au fur et à mesure des jours qui passent. La dernière semaine est évidemment intense mais une réelle différence peut être observée en 1 mois !

Comment y arriver.

La première règle à respecter : ne pas se mettre la pression ! Ce n’est pas grave si un jour vous n’avez pas le temps et/ou pas le courage. Ensuite, il faut commencer par des choses simples : on trie les médicaments périmés ou les vêtements bien avant de se plonger dans sa boîte à souvenirs. Je conseille aussi de procéder zone par zone et de séparer chaque zone en sous-zones. Par exemple, lorsque j’ai désencombré ma salle de bain, j’ai fait un tiroir ou une armoire à la fois. Pour un désencombrement efficace, il faut tout sortir et analyser chaque objet un à un. Ca prend donc du temps (si on fait trop d’un coup) et ça crée beaucoup de bazar ! Limiter la zone de tri permet de réduire le temps à y consacrer et d’avoir le temps de terminer le rangement ce jour-là. Une autre chose qui me semble importante est d’arriver à se détacher de la valeur de l’objet. Il y a probablement des objets que vous n’utilisez pas/plus mais qui valent (ou du mois valaient) une certaine somme. Vous ne les vendrez peut-être qu’une bouchée de pain, voire pas du tout. Mais il faut garder à l’esprit que cet objet n’avait aucune utilité chez vous (à part remplir vos armoires) et qu’il pourra plaire à d’autres.

Comment j’ai procédé (en vrai).

J’ai commencé le MinsGame un jour plic-ploc. J’étais motivée par ce défi et je n’ai pas risqué de laisser la motivation s’en aller avant de voir le début d’un nouveau mois arriver. Durant les 10 premiers jours, j’ai assez bien respecté les règles du jeux. J’ai directement prévu 2 caisses. Une caisse pour la donnerie et une caisse des ventes en cours. Si l’objet n’était pas vendu dans les 10 jours, il passait dans la caisse donnerie. Et puis, au bout de 10 jours, j’ai été frappée par une envie folle de TOUT désencombrer. A partir de ce moment-là, je n’ai plus particulièrement respecté le nombre de pièces par jour car j’éliminais généralement beaucoup plus. J’avançais particulièrement bien le week-end et c’était très motivant ! Je continuais malgré tout à trier (presque) chaque jour. Et, surtout, je procédais toujours zone par zone (histoire de ne pas retourner toute la maison).

Ce que ça apporte.

Le MinsGame m’a clairement remotivée pour continuer le désencombrement de ma maison alors que j’étais plutôt découragée face à tout ce qu’il restait à faire. Ce challenge a aussi motivé mon mari qui m’a accompagnée dans ma démarche durant les 30 jours. A deux, on avance tellement mieux ! Même si quelques MinsGame sont encore nécessaires pour atteindre une situation qui me satisferait, je vois la différence ! Je me sens plus légère et apaisée en rentrant chez, moins dépassée par la situation, moins démoralisée en ouvrant des tiroirs désordonnés. Aussi, j’ai pu beaucoup donner et je sais que certaines choses ont été très utiles à d’autres et/ou ont fait plaisir. Et lorsque je vendais, je mettais l’argent dans une enveloppe pour se faire des petits plaisirs (manger une glace, aller à une pièce de théâtre, profiter de la fête de village, etc).

Bref, vous vous lancez ?

Des bisous,

Typhanie

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer