Aquarelle : de l’évasion à l’art abstrait

Lorsqu’on crée, on a envie de se vider l’esprit. Etre plongé dans son art et oublier le reste. Quand on commence, on ne sait d’ailleurs jamais trop quand on va s’arrêter. On est emporté dans cette bulle qui nous détend. Mais créer, c’est aussi s’arracher les cheveux pour réussir à obtenir le résultat voulu. C’est faire puis défaire. C’est réfléchir parfois longtemps en amont. C’est améliorer sa technique ou en apprendre une nouvelle. Cela demande de la rigueur, de la concentration et beaucoup de patience. Et puis, parfois, on a juste envie de créer pour créer avec comme seul but de se vider la tête. Dans ces cas-là, l’aquarelle devient votre meilleur allié. On peut peindre sans réfléchir, sans rien prévoir. On teste des coups de pinceaux, des couleurs et des superpositions. Et finalement, cette évasion ce transforme en art abstrait et est totalement accessible aux novices en aquarelle.

Voici mes conseils pour parvenir à un chouette résultat final :

  • Sélectionner une palette de couleurs avant de commencer : pour que votre oeuvre finale semble cohérente, la clé est de sélectionner quelques couleurs avec lesquelles travailler. A vous ensuite de les diluer et de les mélanger à votre guise. Cela permet aussi de lâcher totalement prise pendant la réalisation : vous pouvez piocher, sans réfléchir, parmi une des couleurs sélectionnées.

  • Répéter les motifs : cela apporte également de la cohérence à la peinture finale mais cela permet aussi de ne pas se prendre la tête pour trouver d’autres motifs à peindre. Privilégiez aussi des motifs basiques : cercles, traits, triangles,…

  • Travailler en couches : il ne faut pas hésiter à superposer les formes et les couleurs. Pour un joli rendu en couches, il est nécessaire de bien laisser sécher la couche du dessous. Le petit truc pour s’assurer que la peinture est suffisamment sèche : poser sa main dessus. Lorsque cette zone ne semble plus froide, vous pouvez y aller !

  • Abuser des contrastes : c’est l’occasion parfaite de s’amuser en utilisant une même couleur à des dilutions différentes. Le fait d’utiliser des couleurs très concentrées (avec très peu d’eau) et d’autres très diluées apportera du dynamisme à la peinture finale.

  • Ne pas chercher la perfection : il ne faut pas tenter d’obtenir un cercle parfait ou des lignes parfaitement parallèles. Le mot d’ordre est : lâcher prise. Pour moi, ce n’est pas nécessairement un exercice facile mais c’est la raison pour laquelle j’adore peindre ces oeuvres abstraites !

Une fois que vous aurez glissé votre feuille dans un cadre, votre aquarelle se transforme en une jolie oeuvre qui apportera du peps à votre intérieur ! En plus de la détente, ce genre de peinture constitue un excellent exercice pour progresser à l’aquarelle. On travaille les contrastes, les superpositions de couche et on apprend à mieux utiliser le pinceau en découvrant plusieurs manières de l’utiliser (juste la pointe, l’aplatir, etc). Alors, ça vous plait ? Vous avez envie d’essayer ?

Des bisous,

Typhanie