Le sac à dos rapido de Nathan

Il y a bientôt 3 mois, Nathan est rentré à l’école ! Une jolie étape franchie de façon très sereine. J’ai évidemment éprouvé un peu de nostalgie face au temps qui passe si vite et mon petit amour qui grandit (bon ok, soyons honnêtes, j’ai passé la matinée à pleurer). Mais je le sentais prêt à rentrer à l’école après avoir été si bien encadré pendant un peu plus de 2 ans à la crèche. Je me réjouissais pour lui en pensant à toutes ces choses qu’il allait découvrir et apprendre dans les années à venir. J’espère de tout mon coeur qu’il restera aussi curieux et qu’il aura cette soif d’apprendre toujours plus.

Pour l’occasion, cela me tenait à coeur de réaliser son sac à dos qui l’accompagnerait lors de ses premiers mois d’école. Je me suis donc lancée en suivant le patron et les instructions du « sac à dos rapido » du livre Mes jolis sacs, mais pas que de Hélène Mora. Comme j’essaye de rester raisonnable dans l’achat de tissu tant que mon stock n’a pas diminué, j’ai puisé dans ce qu’il me restait à la maison. J’ai directement jeté mon dévolu sur ce petit reste de tissu graphique bleu canard que j’aime tant. Je l’ai doublé avec du molleton pour que le sac ai un peu de tenue. La doublure intérieure est faite avec un joli tissu jaune dans lequel je lui avais cousu une gigoteuse pour sa naissance (mais je n’ai pas de photo #blogueuseencarton). La pose d’oeillets, réalisée pour la première fois, rend très bien. Mais un des deux oeillets s’est très vite détaché. Heureusement, cela n’empêche pas l’utilisation du sac et ce petit défaut reste discret. J’ai ajouté le prénom de Nathan au flex et j’adore le résultat. Il était tout fier de son sac à dos, ce qui m’a fait très plaisir !

J’ai trouvé le patron assez simple et clair. C’était un tout premier essai de sac à dos et il donne très bien ! Niveau temps, je ne saurais pas trop l’estimer car je l’ai réaliser à coup de 15 minutes par ci, 15 minutes par là. Mais je pense qu’il est tout à fait réaliste de le réaliser avec 2-3h devant soit, découpe de patron comprise. Il y a d’ailleurs de fortes chances que je récidive !

Et vous, comment avez-vous vécu la rentrée à l’école de votre petit bout ?

Des bisous,

Typhanie