La loi de l’attraction

Cela fait maintenant quelques années que je m’intéresse au développement personnel. Au cours de mes lectures et recherches, la loi de l’attraction est revenue à plusieurs reprises mais je n’y ai jamais prêté grande attention. Récemment, je me suis sentie prête à plonger dans le vif du sujet. Dans les différentes vidéos Youtube visionnées, le documentaire The secret (disponible sur Netflix) revenait régulièrement. Autant vous prévenir tout de suite, ce documentaire, datant de 2006, n’a pas particulièrement bien vieilli et vire même parfois au kitsch. Malgré cela, son message est intéressant et il a eu un impact important sur moi. Je vous explique le contenu du documentaire dans les grandes lignes ?

L’idée principale de la loi de l’attraction est la suivante : nos pensées régissent directement le cour de notre vie. La loi de l’attraction repose sur le fait que chaque pensée émet une énergie à une certaine fréquence (qui est d’ailleurs mesurable) et l’univers répondrait à cette énergie qu’on émet. L’explication métaphysique de cette loi me laisse quelque peu sceptique (quoique…) mais le message qui se cache derrière me parle beaucoup : en bref, si nous pensons à des choses positives, des choses positives vont nous arriver. Nous pouvons nous comparer à un aimant : on attire ce à quoi on pense le plus.

On rêve tous d’une vie parfaite avec une relation amoureuse idyllique, un job épanouissant, des revenus confortables, etc. Du coup, si cette loi est vraie, pourquoi cela ne correspond pas tout à fait à notre réalité ? Car ces envies ne remplissent pas nos pensées de façon permanente, tout simplement. Un exemple tout simple : vous avez eu du mal à vous lever ce matin et, dès le saut du lit, vous pensez sans cesse « je ne dois pas être en retard ». En réalité, c’est le mot « retard » qui remplit vos pensées (et qui envoie de l’énergie à l’univers). Et donc, à coup sûr, vous allez avoir tous les feux rouges sur votre trajet, être bloqué(e) derrière un tracteur et devoir faire face à une déviation sur la route. Je suis presque sûre que vous avez déjà tous vécus une situation similaire et j’espère avoir, du coup, attisé votre curiosité pour poursuivre le raisonnement.

La loi de l’attraction considère que la vie est une manifestation physique de nos pensées. Elle se produit en permanence, qu’on y croit ou pas, qu’on le veuille ou pas et que nos pensées soient conscientes ou inconscientes, positives ou négatives. La bonne nouvelle est donc qu’on peut agir directement sur notre vie via nos pensées. Mais pour cela, il faut aller un petit peu au-delà qu’une simple pensée : il faut la ressentir. En choisissant nos sentiments, nos ressentis et nos humeurs (se sentir en bonne santé, se sentir aimé, se sentir heureux,… même si ce n’est pas –encore- le cas), l’univers va répondre (manifester) dans ce sens.

Pour appliquer ce processus dans sa vie, il faut suivre 3 étapes :

  1. Demander : se poser et réfléchir à ce qu’on souhaite et laisser l’univers savoir ce qu’on veut. Une chose très importante à ce niveau-là : parler ou écrire au présent, comme si c’était déjà votre vie (par exemple : j’ai confiance en moi et je suis épanouie).
  2. Croire : croire que c’est déjà à vous (par exemple : quel bonheur de me coucher dans ces jolis draps en lin, même si vous n’avez pas –encore- de draps en lin). En gros, vous devez appliquer le fameux « fake it until you make it ».
  3. Recevoir : ressentir ce que vous ressentirez lorsque cela vous arrivera. J’ai parlé plus haut de l’importance du ressenti et c’est ce dont il s’agit ici. Vous rêvez d’avoir un corps musclé ? Ressentez physiquement la sensation d’avoir un corps musclé, touchez vos abdos virtuels, ressentez la fierté de sortir en mini-short, etc.

Et bien sûr, il faut ensuite agir. Ne doutez pas, ne reportez pas à plus tard : quand l’intuition est là, agissez ! Il faut y croire, se lancer, pas à pas. Ne restez pas emprisonnés dans une situation si elle ne vous convient pas. Il s’agit de votre réalité actuelle mais elle peut changer : ce n’est pas qui vous êtes mais qui vous étiez…

Concrètement, il y a deux choses par lesquelles vous pouvez commencer. Tout d’abord, et nous en avons déjà parlé ici et , la gratitude est indispensable ! Listez tout ce pourquoi vous pouvez être reconnaissants (être en bonne santé, manger à votre faim, avoir un toit au-dessus de votre tête, avoir des proches qui vous font/veulent du bien, etc) et exercez la gratitude quotidiennement pour vous focaliser sur les choses positives qui vous sont arrivées dans la journée. En étant reconnaissants pour ce que vous avez déjà, vous allez attirer plus de bonnes choses et vous aurez donc plus de choses pour lesquelles être reconnaissants. La seconde chose à pratiquer quotidiennement est la visualisation. Tel un sportif qui visualise sa course, visualisez le résultat final (le job de vos rêves, par exemple). Le truc est que cela doit paraître tellement réel que vous avez le sentiment de déjà l’avoir/l’être/le faire (vous ressentez maintenant de la fierté, par exemple). Un bon exercice pour cela est de créer un vision board. Pour cela, il vous suffit de rassembler des images qui vous inspirent, qui représentent vos rêves et vos objectifs. Par ici, vous pouvez observer celui que j’ai réalisé dans mon bullet journal il y a deux ans. L’important est de l’avoir devant les yeux chaque jour.

Bref, vous aurez compris qu’il est indispensable de choisir avec soin ce que vous souhaitez être et avoir. Ne doutez pas : vous le méritez et c’est possible. Il suffit de l’imaginer et le sentir au moins quelques minutes chaque jour. Tous les souhaits que vous émettez vont se manifester dans votre vie. Vous créez vous-mêmes votre propre bonheur grâce à la loi de l’attraction.

Je sais que tout cela peut paraitre un peu fou. Je me considère pourtant comme une personne très rationnelle. Et finalement, tout cela fait sens pour moi ! Cela explique la raison pour laquelle exercer la gratitude, conditionner son esprit à positiver, créer un vision board, se fixer des objectifs à longs termes même s’ils sont un peu osés, etc. ont tant de bienfaits. Bien sûr, ce shift dans notre esprit ne va pas se faire en un jour. C’est un (long) travail à faire avec soi-même qui est bien plus compliqué à réaliser que ce qu’il n’y parait. Alors, si cela vous tente, je vous mets au défi d’essayer. C’est parti ?

Des bisous,

Typhanie

Le panier lapin

La période de Pâques m’a inspirée ce panier graphique aux longues oreilles ! Il est parfait pour ranger joliment jouets ou vêtements. J’ai longtemps hésité pour le tissu extérieur. Je souhaitais un rendu minimaliste et moderne, mon choix fut le bon et je suis ravie du résultat. Depuis la naissance de Raphaël, je n’ai plus trop le temps de coudre donc je suis contente d’avoir pu mener ce projet à terme, juste à temps pour le passage des cloches, ouf !

Le sac à dos rapido de Nathan

Il y a bientôt 3 mois, Nathan est rentré à l’école ! Une jolie étape franchie de façon très sereine. J’ai évidemment éprouvé un peu de nostalgie face au temps qui passe si vite et mon petit amour qui grandit (bon ok, soyons honnêtes, j’ai passé la matinée à pleurer). Mais je le sentais prêt à rentrer à l’école après avoir été si bien encadré pendant un peu plus de 2 ans à la crèche. Je me réjouissais pour lui en pensant à toutes ces choses qu’il allait découvrir et apprendre dans les années à venir. J’espère de tout mon coeur qu’il restera aussi curieux et qu’il aura cette soif d’apprendre toujours plus.

Pour l’occasion, cela me tenait à coeur de réaliser son sac à dos qui l’accompagnerait lors de ses premiers mois d’école. Je me suis donc lancée en suivant le patron et les instructions du « sac à dos rapido » du livre Mes jolis sacs, mais pas que de Hélène Mora. Comme j’essaye de rester raisonnable dans l’achat de tissu tant que mon stock n’a pas diminué, j’ai puisé dans ce qu’il me restait à la maison. J’ai directement jeté mon dévolu sur ce petit reste de tissu graphique bleu canard que j’aime tant. Je l’ai doublé avec du molleton pour que le sac ai un peu de tenue. La doublure intérieure est faite avec un joli tissu jaune dans lequel je lui avais cousu une gigoteuse pour sa naissance (mais je n’ai pas de photo #blogueuseencarton). La pose d’oeillets, réalisée pour la première fois, rend très bien. Mais un des deux oeillets s’est très vite détaché. Heureusement, cela n’empêche pas l’utilisation du sac et ce petit défaut reste discret. J’ai ajouté le prénom de Nathan au flex et j’adore le résultat. Il était tout fier de son sac à dos, ce qui m’a fait très plaisir !

J’ai trouvé le patron assez simple et clair. C’était un tout premier essai de sac à dos et il donne très bien ! Niveau temps, je ne saurais pas trop l’estimer car je l’ai réaliser à coup de 15 minutes par ci, 15 minutes par là. Mais je pense qu’il est tout à fait réaliste de le réaliser avec 2-3h devant soit, découpe de patron comprise. Il y a d’ailleurs de fortes chances que je récidive !

Et vous, comment avez-vous vécu la rentrée à l’école de votre petit bout ?

Des bisous,

Typhanie


Les souhaits de 2019

2018 s’achève pour laisser place à 2019, avec tous les projets, les rêves et les envies qui accompagnent une année nouvelle. Cette période magique nous donne le sentiment que tous les changements sont possibles et que cette année sera notre année. L’année où on osera, l’année où on réussira, l’année où on sera heureux à n’en plus finir. Alors en ce moment de tous les possibles, voilà ce que je vous (nous) souhaite.

Je vous souhaite d’oser ce qui vous fait rêver. Peut-être que vous vous planterez, peut-être que vous réussirez. Mais avoir eu le courage d’oser sera, sans aucun doute, votre plus grande victoire de l’année. Alors allez-y : sautez, volez, glissez !

Je vous souhaite de profiter des petits riens du quotidien : s’émerveiller sur la route que vous empruntez chaque jour, rire de tout coeur avec votre enfant, déguster sans culpabiliser le bout de chocolat,… Le secret du bonheur se cache là : essayez !

Je vous souhaite de voir la vie du bon côté, de toujours positiver. C’est un réflexe qu’on peut attraper, en étant vigilant et en se reprenant à chaque fois qu’on dérape. Faites-en sorte que votre cerveau trouve du positif dans chaque situation et se focalise sur les bons moments de la journée.

Je vous souhaite de prendre du temps pour vous, pour vos proches et pour ce qui compte vraiment. Laissez tomber le reste, dites non, n’en faites qu’à votre tête. Ne perdez pas de temps avec ce(ux) qui n’en vaut (valent) pas la peine !

Je vous souhaite de ralentir pour souffler, observer et savourer. Donnez-vous l’occasion d’arrêter de courir et de prendre le temps. On a tendance à se perdre dans le tourbillon du quotidien alors que tout ce dont on a besoin c’est de vivre plus doucement.

Voilà cinq souhaits qui devraient rendre 2019 beau et doux !

Des bisous,

Typhanie

Définir ses objectifs avec la méthode SMART

L’année 2019 approche à grands pas ! C’est la période propice pour réfléchir à de nouveaux objectifs ou pour redéfinir ceux qu’on avait déjà. Se fixer des objectifs est motivant et permet d’avancer dans la direction souhaitée. Mais pour qu’ils puissent être réalisables, ils doivent être bien définis. Pour cela, je vous propose d’appliquer la méthode SMART. Il s’agit d’une méthode destinée au monde de l’entreprise mais elle peut être tout à fait adaptée à des objectifs personnels.

S = Spécifique

Un objectif doit être simple, clair et précis. Il doit vous convenir et vous correspondre parfaitement. Vous le définissez pour vous, pour combler une de vos envies ou un de vos manques. Un objectif trop important ou trop large peut être défini en sous-objectifs pour affiner encore plus le degré de précision.

M = Mesurable

Il faut pouvoir mesurer le résultat de l’objectif. Par exemple, l’objectif « se remettre au sport » est beaucoup trop vague. Il faut plutôt le remplacer par « faire du sport deux fois par semaine, « réussir une course de 10 km », etc. Il est donc indispensable de fixer un « seuil » qui permettra de savoir quand l’objectif sera considéré comme atteint mais également pour pouvoir analyser l’état d’avancement (atteinte du pallier « 5 km de course », par exemple).

A = Ambitieux

L’objectif doit représenter un défi pour être motivant. S’il est ambitieux, cela signifie qu’il constitue un challenge pour lequel vous aurez envie de vous investir. Mais il ne faut pas perdre de vue que l’objectif doit rester atteignable. Pour vous aider, pensez à scinder un gros objectif en sous-objectifs.

R = Réaliste (relevant en anglais)

Il faut aussi veiller à ce que votre objectif soit réaliste et réalisable. Réfléchissez à ce que vous avez besoin de mettre en place pour l’atteindre pour vérifier qu’il est bien faisable.

T = Temps

Lorsque vous déterminez votre objectif, il est indispensable de fixer également une date butoir. Sinon, il est trop facile de délaisser cet objectif « pour plus tard ». C’est un bon moyen aussi pour se mettre une pression positive pour réaliser ses envies.

Voilà, vous avez toutes les clés en main pour définir des objectifs motivants et réalistes pour l’année 2019 ! Quel est votre principal objectif pour cette année ?

Des bisous,

Typhanie